• 1
  • 2
  • 3
Prev Next

2014 17ème journée nationale de l'auditi…

La 17 ème campagne d'information et de prévention dans le...

ENTRETENIR SON AIDE AUDITIVE AU QUOTIDI…

Attention, il ne faut pas arroser directement l’appareil, il...

Musique et Audition chez les Jeunes

Saturées de bruits, vos oreilles souffrent puis font la sourde...

"La Belle": lunette pour enten…

Un nouveau concept de lunette auditive nommé "La Belle". ...

Biotone/Rexton

La société BIOTONE /REXTON offre une large gamme de produits...

Définition de la surdité

La surdité ou la déficience auditive est définie comme un affaiblissement ou une abolition du sens de l'ouie, soit une altération de la perception des sons.

On distingue quatre types de surdité:

- La surdité de transmission:

Tout problème situé au niveau de l'oreille externe ou moyenne qui empêche la transmission correcte du son est appelé surdité de transmission. Cette surdité est généralement légère ou moyenne, entraînant une perte auditive de 25 à 65 décibels.
Dans certains cas, la surdité de transmission peut être temporaire. Selon l'origine du problème, certains médicaments ou une intervention chirurgicale peuvent se révéler utiles. Le recours à une aide auditive ou à un implant d'oreille moyenne peut également permettre de corriger une surdité de transmission.


- La surdité de perception:

La surdité neurosensorielle est causée par un manque de cellules sensorielles (cellules ciliées) ou à la détérioration des cellules dans la cochlée et elle est généralement permanente. Également connue sous le terme de « surdité de perception », la surdité neurosensorielle peut être légère, modérée, sévère ou profonde.
Le recours à une aide auditive ou un implant d'oreille moyenne permet le plus souvent de corriger les surdités neurosensorielles légères à sévères. Les implants cochléaires constituent une solution en cas de surdité sévère ou profonde.

- La surdité mixte:


Une surdité mixte est la combinaison d'une surdité neurosensorielle et d'une surdité de transmission. Elle est due à des problèmes au niveau de l'oreille interne et de l'oreille externe ou moyenne..

- La surdité de rétrocochléaire:

La surdité rétro-cochléaire est due à l'absence de nerf auditif ou à un nerf auditif endommagé. Cette surdité est généralement profonde et permanente.
Les aides auditives et les implants cochléaires ne permettent pas de corriger cette surdité car le nerf ne parvient pas à transmettre les informations sonores au cortex auditif.
Dans de nombreux cas, la mise en place d'un implant auditif du tronc cérébral (ABI) constitue une option thérapeutique possible.Les différents dépistages nous ont permis de définir les surdités congénitales génétiques qui se révèlent plus ou moins tardivement (altération programmée, patrimoine génétique incomplet) et acquises (lié au vieillissement ou à un traumatisme). 

Le tableau suivant permet de visualiser la classification audiométrique des surdités.

 

Type de surdité Définition Conséquences/recommandations

Audition Normale ou subnormale

Perte inférieure à 20 décibels (dB)

Surdité légère

Perte comprise entre 21 et 40 dB

Parole perçue à voix normale mais mal à voix basse ou chuchotée, pas de retard dans l'acquisition du langage, défauts d'articulation occassionnels

Surdité moyenne

 

Premier degré: perte comprise entre 41 et 55 dB

Parole perçue à voix forte. Retentissement variable selon le degré de perte, compensation par la mise en place de stratégies de lecture labiale, évaluation orthophonique, encadrement prothétique: aides auditives.

 

Second degré : perte comprise entre 56 et 60 dB

Surdité sévère

 

Premier degré:perte comprise entre 71 et 80 dB

Parole perçue à voix forte près de l'oreille. Communication difficile, retentissement dans l'acquisition du langage oral, rééducation orthophonique,encadrement prothétique: aides auditives puissantes.

 

Second degré : perte comprise entre 81 et 90 dB

Surdité profonde

 

 

 

Premier degré: perte entre 91 et 100 dB

La parole n'est pas perçue. Rééducation orthophonique, encadrement prothétique: aides auditives surpuissantes ou implant cochléaire

Second degré : perte comprise entre 101 et 110 dB

Troisième degré : perte comprise entre 111 et 119 dB 

Déficience auditive totale

 La perte est supérieure ou égale à 120 dB

 

 la perte est supérieure ou égale à120dB